Étude paysagère d'Asty-Moulin à Namur - Belgique



La carrière d’Asty moulin est un vaisseau fantôme, qui semble posée au milieu du tissu urbain Namurois.
La forteresse végétale imposante qui bloque toute vue et toute intrusion et les entrées mal mises en valeur et discrètes n’invitent en rien le promeneur à déambuler en ces lieux.

Une fois le pas franchi, nous pénétrons cette antre naturelle baignée de soleil ou le temps semble suspendu. Tout flotte, la végétation structure et organise à sa manière l’espace. Le projet doit pallier à cette mise en abyme de la carrière afin de l’intégrer durablement au tissu urbain, en mettant tout en œuvre pour que la population riveraine s’approprie ce géant vert, qu'elle le protège et lui donne toute son aura et son utilité.


Rucher


Hôtel à insectes


Campeur

Un musée mettra en avant l’historique de ce lieu qui fût la clé de voûte du développement de ce quartier populaire et pour certain, le berceau de leur histoire familiale.
Le site se devra donc être attractif par son aspect écologique et pédagogique afin d’éduquer et de sensibiliser petits et grands aux thématiques environnementales de la ville et du monde moderne. Pour ce faire un plan de gestion différencié mêlant fauches tardives, entretien par des chèvres, journées de lutte contre les invasives, ruchers pédagogiques, et hôtels à insectes.

Une zone humide sera réimplantée sur la localisation historique afin qu’au travers d’une végétation dense et humide le public découvre et apprécie d’autres écosystèmes.
La carrière se voudra être aussi un pôle d’intérêt grâce à différentes possibilités sportives comme l’escalade, les jeux de ballon dans la zone de jeux sauvage ou encore un parcours Vita ponctué d’exercices et de bases de sport en plastique de récupération, préalablement demandés aux riverains dans un souci d’intégration participative de la population à l’aménagement du site.

La grande plaine de la carrière offrira une prairie fleurie bucolique, dessinée de divers chemins et placette en mouvement au fil des saisons laissant au promeneur le plaisir de la découverte à chaque promenade. Cet espace ouvert sera le véritable puits de lumière du site pouvant aussi accueillir diverses manifestations ou rassemblements de quartiers. Le projet sera aussi un outil de lien social proposant aux jeunes un espace ouvert et libre aux différents arts urbains, à la danse ou autres soirées estivales. Une plaine de camping permettra de regrouper les campeurs d’un jour dans un espace propre sécurisé et calme.

Le four à chaux actuellement sur la zone de stockage communale sera transformé en zone d’accueil du public et l’étage sera réservé à l’hébergement de sdf ou autre personnes en situations précaires contre services.

Une zone de potager collectif ornera l’entrée ouest du quartier et les bâtiments non détruit abriteront des halles bio permettant aux producteurs locaux et à la nouvelle ferme écologique, pédagogique et participative du nord du site de sensibiliser et de fournir aux personnes à faible revenus une nourriture locale de qualité.

Un nouveau quartier vert, remplissant l’ancienne zone industrielle, comme une revanche de la nature sur la ville sortira du sol. Il proposera des appartements transversaux en lien directe avec la carrière, limitant l’impact écologique et visuel afin que ces géants, habillés de bois, de verre et de végétaux permettent une transition douce et naturelle entre la carrière et le milieu urbain.

Ce projet, sera donc réalisé pour et par les riverains afin de proposer un aménagement communautaire, participatif, social, permettant par un brassage des différents utilisateurs de réunir l’ensemble de la population autour de ce nouveau poumon vert urbain.