Le terrain cible de cette opération se situe au nord de la commune de Walhain, un territoire rural, peu urbanisé, cerné par les openfields. La morphologie de la place Saint-Vincent et sa situation (à moins d’un kilomètre du centre géographique de la Belgique) se prêtent à l’amorce d’une nouvelle figure attractive du village.

J’ai donc choisi de formaliser cette place centrale de village, jusque-là presque inexistante, étouffée par l’omniprésence des véhicules et le mauvais état des revêtements de sol afin d’en faire une gigantesque toile d’araignée ancrée aux quatre coins de la place créant ainsi le centre d’un réseau de circulation douce s’accordant parfaitement avec la politique écologique mise en œuvre par la commune (développement de piste cyclable, passage du chemin de saint jacques de Compostelle).